Histoire de déodorant… suite (et fin ??)

Coucou les Filles!
Je viens régulièrement vous parler de ce sujet ultra glamour qu’est la quête du graal en matière de déodorant. Je vous racontais qu’au début de ce blog, j’utilisais un déodorant Sanex, particulièrement efficace mais contenant du phenoxyethanol ?. J’étais en recherche d’une alternative plus safe, voire bio tant qu’à faire. J’ai essayé le déodorant bio beauté by Nuxe (un désastre), le déodorant bio Lavera (un désastre), la pierre d’alun (j’ai arrêté en découvrant qu’elle était loin d‘être inoffensive), le déodorant Schmidt’s (pas convaincue), le déodorant Soapwalla (nickel en cas de faible transpiration, insuffisant en cas de stress), le déodorant Citrus de Weleda (insuffisant), les recettes à base d’HE de Palmarosa (je ne supporte pas l’odeur)…. Il me restait à tester le déodorant maison à base de bicarbonate ainsi que le Clémence & Vivien pour boucler la boucle….

déodorant Clémence & Vivien
Déodorant Clémence & Vivien

Puis pendant mes vacances au Mexique (oui ça remonte, j’ai mis mon temps pour vous faire ce feed-back), j’ai eu une révélation, une intuition, une illumination ….appelez cela comme vous voulez ?….je me suis dit « ma cocotte, si tu profitais des vacances pour tester la vie SANS déodorant » Ouais carrément… la vie sans déodorant en 2017…. la nana qui prend des risques de ouf ?. Et j’ai donc arrêté de mettre du déodorant. Tout simplement.

Alors comment ça se passe la vie sans déodorant? Il faut une acclimation les premiers jours. La transpiration n’étant plus freinée, ni régulée on transpire pas mal. Mais sans odeur. Oui c’est bizarre. Comme vous n’appliquez plus de produit sur vos aisselles, le développement bactériologique (à l’origine des mauvaises odeurs) est moindre et il n’y a donc quasiment pas d’odeur. Il faut vraiment se mettre le nez sous l’aisselle, je dirais. La plupart des gens que nous côtoyons la journée ne viennent (heureusement) pas coller leur nez sous nos aisselles cela dit (cela ne vaut pas pour les Babies-One-Mum-Show ?)

Après une quinzaine de jour, ça s’est calmé et la transpiration est devenue très minime. Peut-être parce que je n’y pensais plus et que l’absence de déodorant n’était plus source de stress. Durant toute cette période aucun membre de la famille One-Mum-Show ne s’est plaint d’un éventuel désagrément. Moi même je me suis discretos reniflé les aisselles à tout bout de champs pour vérifier… c’est loin d’être glamour je le concède ?… mais ce toc a heureusement progressivement disparu ?!

Et depuis, au quotidien, je ne porte plus de déodorant, même pour faire du sport.

Concrètement, comment ça se passe?
Il faut respecter certains points:

  • une hygiène irréprochable: pas d’impasse sur la douche quotidienne évidemment et bien se nettoyer les aisselles avec un savon doux.
  • éviter l’humidité qui favorise la macération: je me sèche soigneusement les aisselles dès que je sors de la douche.
  • si pour une raison quelconque je suis amenée à transpirer dans la journée, je me rends discrètement aux toilettes où je tamponne simplement mes aisselles avec un mouchoir en papier  et le tour est joué. Aisselle sèche = pas d’odeur! En effet, une sueur « fraîche » de quelques minutes ne sent rien car le développement bactériologique ne s’est pas encore fait.
  • avoir des aisselles parfaitement épilées. Les poils sont un nid à bactéries. Désolées les fans de « dyed pits » , il va falloir choisir entre la tendance « poils colorés » ou le zéro déo ?. Comme je fais mes aisselles à l’épilateur électrique depuis près de 20 ans, je n’ai quasiment plus de repousse. Je les fais toutes les trois semaines et c’est nickel.

Pour les grandes occasions, je mets mon déodorant Soapwalla (mais il ne sert vraiment plus à grand chose, c’est juste comme un grigri pour me rassurer, au baptême de ma filleule par exemple).

Déodorant Soapwalla

 

J’ai passé 3 semaines de vacances à l’Ile de Ré, à profiter de la plage, de la piscine,  du soleil, à faire du vélo chaque jour, à trainer les enfants, des sacs de courses au marché etc…. je n’ai pas mis de déodorant une seule fois….

Pour moi c’est une grande découverte et c’est tellement rassurant de voir que mon corps se régule par lui-même finalement! Bien sûr, parallèlement je privilégie de porter des matières naturelles (je ne pense pas qu’avec un petit top en polyester par 40°C le résultat soit le même), et je mange un maximum de fruits et de légumes (qui ont également leur importance par rapport à une nourriture plus grasse avec de la charcuterie par exemple, cela dit en vacances c’était apéro rosé-saucisson plus souvent que brocolis-courgettes, il ne faut pas oublier de vivre non plus!)

Je crois que j’arrive donc au bout de cette démarche de recherche du déodorant idéal. Cela fait 4 mois que je ne porte plus du tout de déodorant (mise à part ces très rares exceptions lors desquelles le Soapwalla se révèle maintenant suffisant, lui qui avant, ne faisait pas l’affaire en cas de stress). Encore un produit de moins dans ma salle de bain! Mais attention, il ne s’agit pas d’une course au minimalisme.  Je suis très consciente que de se lancer dans une telle expérience ne convient pas à toutes. Pour celles qui seraient tentées, je vous recommande de faire le test durant une période de congés pour vous affranchir de la pression du bureau. Nous ne sommes pas toutes égales devant le phénomène de transpiration, qui est en grande partie lié à un héritage génétique, à des facteurs hormonaux et environnementaux.  Nous sommes toutes différentes. Il ne s’agit pas d’être mal à l’aise ou d’incommoder son entourage, évidemment. Ma situation actuelle se prête bien à cette expérience: je ne prends pas de transport en commun, je ne suis pas dans un bureau surchauffé, je passe une grande partie de ma journée à la maison et je peux donc me rafraichir dès que c’est nécessaire. Je voulais donc partager cette expérience avec vous, elle peut être intéressante pour celles qui vivent des les mêmes conditions … ou pour les audacieuses ?! Et puis je vais voir comment ça va se passer cet hiver car je transpire toujours davantage en hiver qu’en été ?

Et vous les Filles, où en êtes-vous de vos essais déo?

Des bisous et une belle journée à vous les Belettes! ❤️?

17 comments on “Histoire de déodorant… suite (et fin ??)

  1. Ah le déo ! Quelle histoire ! En ce qui me concerne, j’y ai mis un point final il y a 2 mois lorsque j’ai fait l’acquisition d’un Schmidt’s thé vert/jasmin.
    J’avais déjà tenté le sans parfum que je trouvais peut-être un peu juste par forte chaleur.
    Celui-ci en plus de laisser un très léger parfum frais est impeccable, même par canicule comme nous avons eu dans le Bordelais. J’ai donc enfin trouvé le Graal.
    Il m’est arrivé d’oublier de mettre du déo parfois le matin mais tout de suite je ne focalise que sur l’odeur potentielle. Même si je dois l’avouer, elle reste légère, j’ai quand même beaucoup de mal.
    Le « sans déo » n’est pas pour moi, en tout cas pour l’instant.

  2. Houlala,moi pas oser prendre ce risque,je travaille sur des personnes(c dentiste)et je souffre tous les jours des odeurs corporelles(sueur+parfum)donc pour moi pas question d’infliger ça aux autres.Mais les publications que j’ai pu voir sur le sujet parlent de génétique,de stress et d’hygiène du corps et de vie(sport,alimentation).D’autre part nous vivons dans une société très aseptisée,et peut-être que nous avons perdus les origines de nôtre nature,quand on aime une personne on aime son odeur.Pour aller plus loin,j’aime mon chien(qui sent le chien!)et j’adore Son odeur.???????

    1. Hors de question d’infliger un désagrément, tu as raison! Je ne persiste pas dans cette voie par conviction mais bien parce qu’il n’y a pas d’odeurs! Comme dit, ma situation actuelle se prête bien à cette « expérience »!

  3. Bonjour jusqu’à maintenant je cherche encore un déodorant efficace car je transpire beaucoup et en plus avec le grossesse dès que je suis énervée je transpire super.! Mais la suis suis à la marque Schmidt’s et toujours pas satisfaite je mets que pour sortir. J’essaierai les marques que tu as cité pour voir si ça marche. Mais ma marque que j’utilise le plus souvent c’est SANEX en stick qui n’est pas efficace biensur.

    1. Tous les deo Sanex ne se valent pas. Le Sanex en stick qui figure dans mon premier article sur les deo est vraiment très efficace et ne contient pas d’aluminium mais il contient plein d’autres cochonneries ?…. ah la la, c’est vraiment la quête du graal cette histoire de déodorant!!! qui va nous fabriquer un déodorant propre et vraiment efficace pour toutes ???? il y a un créneau les gars ?

  4. Bonjour Cindy

    Article très intéressant.

    Je n’ai jamais utilisé de déo et jamais aussi je n’en ai parlé. J’ai l’impression que bcp de personnes pensent que l’on n’est pas propre sans. Or, vos expériences démontrent le contraire. Je n’ai jamais eu de pb particuliers en présence d’autres personnes. Il est évident que les matières naturelles facilitent « le sans odeur » et que l’hygiène est primordiale, mais n’est ce pas la base de n’importe quel « endroit » chez une personne ?
    J’utilise parfois (assez rarement) des lingettes pour me rafraichir.

    Aparté si vous le permettez : je ne mets jamais de vernis à ongles sur mes pieds car mes ongles ne le supportent pas. Et bien, là aussi, on est regardé bizarrement. L’essentiel : hydratation, soin et ongles très courts.

    mary, j’espère que tu vas de mieux en mieux malgré les traitements lourds.

    bonne journée

    1. Merci Fleur pour cette très gentille attention. C’est bien parce que je vais mieux que j’ai décidé de me refaire un look et que je viens m’inspirer auprès de Cindy et de vous toutes. Une nouvelle vie commence et j’ai bien l’intention d’en profiter à fond !

    2. Fleur,

      Ne pas porter de déodorant c’est un peu tabou dans notre société ?. Alors que justement, le fait de ne pas en porter exige une hygiène irréprochable! Je ne sais pas comment ils ont réussi à nous enfoncer dans le crâne qu’il nous faut tous ces produits pour vivre! Je me rends compte que le déodorant ne m’était pas indispensable mais c’est juste que je me sentais plus sure avec… ensuite je le répète, je peux me le permettre de par ma situation actuelle… cela ne convient pas à toutes et l’essentiel est de se sentir bien et en confiance!
      Bonne journée!

  5. Bonjour à toutes,
    Pour ma part je n’ai pas eu le choix de stopper l’usage du déo : contre indications avec les traitements de chimio et de radiothérapie. Donc depuis un an, plus rien si ce n’est une hygiène irréprochable et une épilation impeccable. Efficacité absolue en toutes saisons ! Je continue sur cette voie et je confirme aux plus sceptiques que cela vaut la peine d’essayer.

  6. Hello, le Schmidt citron Bergamote fonctionne bien puisqu il m’arrive de le sentir au cours de la journée. Les recettes DIY à base de Bicarbonate ne m’ont pas satisfaite, par contre j’avais assez apprécié l’option HÉ de Palmarosa car l’odeur m’est agréable mais l’efficacité bof.

  7. je suis à mi chemin en ce qui me concerne.. je suis passée au déo CLEMENCE ET VIVIEN , j’en suis à mon deuxième pot et je suis ravie.. je transpire quand même ( je fais comme toi, j’essuie !!) mais je n’en mets pas systématiquement, et surtout j’en mets très peu finalement en terme de quantité appliquée. En tout cas, je n’ai plus aucun problème d’irritations ( qui étaient récurrentes !). cet été je n’ai quasi pas mis de déo, entre les bains de mer ou de piscine, la plage toussa-toussa, finalement, je me suis baladée à nue pendant quasi 3 semaines !

  8. Coucou Cindy c’est marrant j’ai fait comme toi en vacances mais sans le faire exprès, je me suis rendue compte au bout de quelques jours que j’oubliais de mettre du déo ! Mais pour moi l’expérience n’a pas été très concluante, enfin c’est peut être moi qui psychote mais en mettant le nez sur mes aisselles ça sentait pas le frais 😀 après ça n’indisposait sûrement les autres mais du coup je n’ai pas persisté. J’utilise le Schmidt’s et pour l’instant il me convient.
    Bizz

  9. Yeah super cool ça ! Pour ma part je ne pense pas que je pourrais arriver à ce stade là, je travaille en restauration et je bouge toute la journée du coup ça me parait un peu compromis, et encore plus l’été ! ^^ Dommage, mais par contre j’essaie de trouver des dés plus clean et j’ai entendu parler du Clémence & Vivien qui apparemment est bien, il faudrait que je teste ! (dès que j’aurai fini ceux en cours)

  10. Bonjours Cindy j ai lu ton article toujours très intéressant Je n ai jamais utilisé de déodorant j ai la chance de n être pas poilus et de transpirer très peu Quand cela arrive j utilisé la même méthode que toi Je m essuie avec un klinnex ou autre et surtout une hygiène irréprochable Chez Nous il n y a jamais eu de déodorants et mes enfants ainsi que mon mari n en ont jamais utilisé ils ont 27 et 24 et je peux affirmer qu ils ne sentent pas la transpiration et je suis très sensible aux odeurs Au plaisir de te lire

Nouveau commentaire: