Ça se passe comment au pays du « no-buy »?

Bonjour,Je m’appelle Cindy et cela fait 45 jours que je n’ai rien acheté… 😂

Ceci est un petit billet pour faire le point avec vous sur ma période « sans achats » qui a débuté il y a environ 45 jours. Depuis cette date, je n’ai pas craqué sur le moindre petit vêtement, accessoire, bijou ni même produit cosmétique ou make-up…. Mon compte en banque me remercie 😉.  C’est vrai qu’il  y a eu un achat de taille tout de même : mon trench Burberry 😍. Mais cet achat était dûment planifié, la cagnotte était atteinte, il n’a eu aucun impact sur mon budget. À côté de cela : pas un seul achat. C’est pas faute d’avoir fais les boutiques 😂, surtout lors de ma virée à Paris (un peu maso la mistinguette 😂), mais je suis restée raisonnable, ne déviant pas d’un iota de mon objectif 😇 ! Et vous savez quoi les Filles? Plus les jours passent et plus c’est simple… Au début je ne dis pas que je n’ai pas pensé à l’une ou l’autre de ces pièces que j’avais repérées au début de la saison ☺️…. Mais après 45 jours, elles sont presque oubliées 😉…. Actuellement, je suis bombardée d’invitations pour les Ventes Privées. Et je n’achèterai rien. Je vais vous dégotter quelques bons plans éventuellement et vous pondre cet article sur mes repérages de basiques, comme promis. Mais ce sera tout! Hyper fière de moi!

Pourquoi le no-buy?

De manière générale, je suis actuellement dans une période de chamboulement. J’ai eu ce long questionnement par rapport à la mode et au style (je vous en parlais ici, souvenez-vous, c’était tout au début du blog) mais pas que…. il y a aussi eu une réflexion sur l’alimentation (je crois d’ailleurs que j’ai commencé par là, cela fait de nombreuses années que je suis passée au bio) puis sur les soins, les cosmétiques, et même les médicaments….. Mais tout cela, toujours dans la recherche d’une certaine abondance. La peur de manquer de quelque chose…. Le besoin d’accumuler… de tout avoir…. Et aujourd’hui, que j’ai tout (ou presque) je me rends compte qu’il y a trop de choses. En désencombrant ma maison, j’ai jeté tant de choses inutiles.  Lorsque j’ai désencombré, j’ai fais du tri pour libérer de l’espace avant tout et pour éliminer tout ce qui nous encombrait inutilement. Puis j’ai passé la vitesse supérieure…. j’ai trié encore et encore pour ne plus garder que ce que j’aime et qui m’est véritablement utile….Tant de choses qui me paraissaient indispensables ne le sont pas du tout en fin de compte…. Nous nous sommes créé des milliers de besoins…. Je vous donne un exemple tout simple, mais qui me parle beaucoup: si je passais la nuit ailleurs que chez moi, et que j’avais oublié mon démaquillant et mes cotons c’était une catastrophe. True story. J’étais condamnée à me lever avec une tête de panda le lendemain matin…. mais savez-vous que vous pouvez vous démaquiller avec un morceau de tissu et un peu d’huile d’olive ou même avec vos mains et vos doigts et de l’huile d’olive? Je crois que je suis devenue une « assistée » de la société de consommation …. Elle m’a créé tellement de besoins, que le fait d’ouvrir ma trousse de toilette et de constater que j’avais oublié mon démaquillant pouvait pouvait me filer une crise d’angoisse avec bouffées de chaleur et sueurs froides …

Je me suis longuement questionnée mais là je suis passée à l’action! Tout ceci est arrivé sans même l’avoir planifié, sans même m’en rendre compte…. Le passage aux 40 ans y est peut-être pour quelque chose? Est-ce cyclique? Cela fait 20 ans que je travaille et que je dépense à tout va. Est-ce une question d’âge, de maturité ou est-ce qu’inconsciemment je suis un mouvement qui concerne toute une partie de notre société? Je suis lasse de consommer …. Je suis fatiguée de la publicité. De ce qui est mis en oeuvre pour nous faire acheter. Je me pose beaucoup de question sur le Temps. Le Temps est ce que nous avons de plus précieux dans nos vies, n’est-ce-pas? Le système achète notre temps. Nous échangeons avec lui notre temps contre de l’argent.  Mais ensuite, en consommant, nous rétrocédons au système une large part de cet argent que nous avons gagné. Si encore, nous éprouvions un réel plaisir mais j’ai l’impression que nous sommes happés dans un tourbillon …. J’ai l’impression que ça pue l’arnaque (les conspirationnistes, vous êtes  dans la salle?)

Fatiguée par la qualité merdique des vêtements que nous propose la fast-fashion, j’ai décidé d’arrêter ces achats « craquages compulsifs »  pour me permettre des vêtements de qualité. Mais ces vêtements ont un prix….Le budget n’étant pas extensible, il n’est pas possible de continuer à consommer autant lorsque l’on change de gamme…. C’est comme quand vous passez de l’alimentation conventionnelle au bio… si vous continuez à consommer de la même manière en mangeant de la viande tous les jours de la semaine…. votre budget explose.  Il faut complètement revoir sa manière d’aborder les choses. Pour les fringues, c’est pareil…. J’étais bien consciente que pour monter en gamme il fallait acheter moins… mais petit à petit, les vieux démons tentent de reprendre leur place 😉 et naturellement j’ai eu envie de plus en plus de choses. Et l’envie ne vient jamais seule dans votre vie… elle emmène sa copine: la frustration!

Cette période de sevrage est salvatrice en cela qu’elle me permet de prendre à nouveau du recul… Je ne peux que recommander à toutes de faire occasionnellement des petites périodes de diète de la sorte! Elles nous permettent de faire la part des choses entre ce qui relève du besoin et de l’envie.  Je ne sais pas quand j’y mettrai fin… je ne me suis pas fixée d’objectif, pas de pression…. je rachèterai quand j’aurai besoin!

La pub et le marketing nous expliquent qu’avec leurs nouveautés nous allons simplifier nos vies mais en fait nous devenons esclaves! Parce que durant cette petite période de diète, j’ai remarqué aussi que de ne pas acheter libère beaucoup de temps: temps passé à faire les boutiques, temps passé sur des boutiques en ligne, temps passé à préparer et à passer des commandes, à récupérer des colis, à essayer, à hésiter, à remballer, à retourner les colis….. Je ne dis pas qu’une petite après-midi à faire du shopping avec un budget n’est pas un moment sympa… au contraire! j’adore! mais combien de fois cela arrive réellement? Généralement, nous courrons pendant notre pause déjeuner, à la sortie du boulot… la dépense n’est pas budgetée donc la culpabilité est de la partie…. Ça fait du bien de se libérer de cette emprise…. Et avec le temps libéré, je fais autre chose. J’ai passé pas mal de temps à chercher de nouvelles combinaisons avec ce que je possède déjà et j’ai fais de belles trouvailles! Il ne manque qu’un peu de soleil maintenant pour passer enfin à ces looks printaniers 😂 J’ai aussi recommencé à faire du sport, et les résultats arrivent beaucoup plus rapidement que je ne le pensais. Quelques exercices quotidiens et mon corps a retrouvé de la fermeté là où il en manquait! C’est très gratifiant, de passer son temps à prendre soin de soi réellement, sans que cela ne soit nécessairement corrélé à une dépense financière.

Réduire le budget courses alimentaires

Parallèlement à cette période de « no-buy » vestimentaire, je me suis focalisée sur les courses alimentaires dans le but de réduire le budget alloué.  J’ai complètement vidé nos placards et réserves alimentaires. J’ai composé mes menus de ces dernières semaines dans cet objectif. Et je me suis rendue compte que j’avais dans mes placards des trucs que je n’aime pas et que nous ne mangerons jamais (par exemple des asperges en conserves). J’ai jeté ces produits. Le fait de les jeter m’a fait bien mal au bide mais je me suis fais la promesse que c’était la dernière fois que cela arrivait. J’ai ensuite fonctionné en établissant mes menus hebdomadaires comme à mon habitude, sauf que cette fois-ci, je me suis vraiment cantonnée à n’acheter que ce qu’il me fallait précisément pour élaborer les plats des menus. Nous étions déjà passé à plus de 800€ de courses par mois il y a un an à 500€ depuis quelques mois. Avec cette nouvelle manière de fonctionner je suis à 300€/mois  pour 5 personnes, dont 3 mangent à la maison tous les midi ou presque. Pour tenir ce budget, si je déduis ce qu’il nous faut pour les petits-déjeuners et goûters, il me reste un budget de 6,5€/repas pris par nous 5; soit à peine un peu plus d’1€/personne/repas. Pour les repas où nous ne sommes pas au complet, je bidouille avec les restes. Je vous assure que l’on peut manger correctement, de manière équilibrée pour 1€/personne et par repas. J’ai décidé de vous faire un petit billet pour publier mes menus toutes les semaines, cela pourrait en dépanner certaines. Je précise bien que pour 300€ par mois, nous mangeons quasiment tout bio. Le nouveau point qu’il a fallu gérer est qu’en fonctionnant de la sorte, le frigo est quasiment vide. C’est curieux. Il faut s’y habituer. La première fois que j’ai fais les courses, j’étais en panique en les rangeant, je me disais qu’on ne tiendrait jamais la semaine…. et pourtant si! Il faut s’habituer à vivre de cette manière. Les autres membres de la famille One-Mum-Show ont encore un peu de mal et me demandent chaque jour quand je vais faire les courses! Nous ne manquons de rien, mais il faut juste s’habituer à ce que les placards et le frigo ne débordent plus!

Voilà le mood of the day mes Cocottes! J’espère que vous allez bien! Vous en êtes où des ventes privées etc? Vous vous êtes préparé des petites listes?  Vous allez en profiter pour vous acheter de nouveaux basiques? Celles qui sont en « no-buy » tiennent le coup malgré les sollicitations?  Je vous retrouve très vite mes petites Belettes, pour des articles « style » qui sont en préparation! Des bisous et une belle journée à vous 😘

 

32 comments on “Ça se passe comment au pays du « no-buy »?

  1. Cela fait maintenant plusieurs semaines que je lis (dévore) tes articles toutes catégories confondues et j’avoue que je suis complètement, absolument conquise. Je ne lisais jamais les blogs avant que je pensais réservés aux midinettes de 20 ans mais ça c’était avant ! Merci, je me régale de tes conseils, expériences et états d’âme à travers lesquels je me retrouve. Hâte de te lire de nouveau.😉

    1. Merci beaucoup ☺️. N’hésites pas à laisser des commentaires ou des questions sous les articles qui t’intéressent! Je suis comme toi en fait, je lis très peu de blogs! Même maintenant, je n’arrive toujours pas à accrocher! Mais c’est pas plus mal, je ne suis pas influencée et cela me permet de garder de la spontanéité! à bientôt 😘

  2. J’ai lu cet article plusieurs fois, je dois dire ! Il tombe au bon moment, entre une lecture sur le minimalisme et des sessions de tri de placard. Elle est pas belle, la vie?! Je suis comme beaucoup ici, semble-t-il, en (semi) no-buy. J’ai renouvelé quelques pulls en coton pour le printemps, mais aucun achat cosmétique alors que j’ai passé des années à y dépenser des fortunes – et ce n’est pas une exagération, hélas… Sans doute que j’avais besoin de ça à cette période-là, et que je suis maintenant passée à une autre phase de ma vie.
    Sinon, je suis aussi très curieuse de voir comment tu planifies tes menus, et aimerais aussi beaucoup quelques infos supplémentaires sur les planche et planche latérale dont tu parlais en commentaire. Qu’est-ce que c’est ?? La grande sportive que je suis est déjà perdue !!
    Bonne journée à tous et toutes.

    1. Ne culpabilise pas, on a toutes dépensé des fortunes dans tout un tas de trucs. Ce qui est fait et fait. Maintenant que nous sommes plus « mesurées », nous pouvons aborder l’avenir avec plus de sérénité et moins de frustrations!

      Je vais vous faire un mini article sur la planche et toussa toussa et voir si certaines sont partante pour un petit challenge!
      😘

  3. Tiens, je viens de lire qqc qui prouve que tu as accepté ton anniversaire… là, juste en bas, dans ta présentation ! Bravo Miss, bisous

  4. Pas particulièrement en no-buy mais de plus en plus difficile sur mes choix. Donc forcément, je dépense moins et mieux.

    Pour les courses (pardon Cindy, j’ai lu ton article en diagonale), nous préparons les menus d’une semaine sur l’autre ce qui nous permet d’acheter que le nécessaire… sauf quand une tablette de chocolat tombe accidentellement dans le caddy 😉

  5. Bonsoir,

    Je ne suis pas du tout dans une période no-buy … malheureusement … mais je ne désespère pas d’y revenir ! 🙂
    Je rebondis sur le message de Laurianne sur les looks de printemps.
    En effet, le jeu de février a permis d’avoir de nouvelles idées de looks avec ce qu’on avait dans l’armoire et donc de ne pas acheter en supplément. Avoir des idées pour le printemps serait donc aussi intéressant. Pas refaire le jeu car trop prenant mais partager quelques idées.
    Et oui, je m’excuse, je sous-marine depuis un bon moment … 😉

  6. Merci Cindy pour tes réflexions dans lesquelles je me retrouve vraiment. Je suis en mode « no buy » depuis le 13 avril jusqu’au 13 mai . L’objectif est presque atteint, je n’ai craqué que sur un site en ligne et l’achat devrait arriver après le 13 mai (oui je fais encore des petits arrangements avec moi même). Te lire me donne l’envie de poursuivre , valoriser ce que j’ai et limiter les achats au réellement nécessaire, utile et beau . Merci

    1. Bravo Florence 👍! Je ne peux que t’encourager à poursuivre dans cette voie! Comme je le disais dans cet article, ce période de diète (ou de « disette », ça dépend comment on le vit 😉) nous permettent de prendre du recul et d’apprécier différemment tout ce que nous avons déjà! C’est le but, tu as tout compris 😉

  7. Bravo pour ta démarche ta réflexion et tes avancées! C’est chouette!

    De mon côté je n’étais pas en sortie shopping toutes les semaines mais à chaque changement de saison je faisais une virée chez Camaieu avec leurs promos et puis voilà! Sauf que là je n’ai pas fait ça depuis le début d’année, grâce à toi. J’ai complété ma garde-robe « hiver » on va dire avec quelques belles pièces (veste The kooples, caraco Massimo Duti, chemise blanche, sneakers Bobbies que je mets trèèèès souvent!) et je t’en remercie. Il me reste des pièces en attente mais je n’ai pas encore trouvé le bon plan ou le bon modèle donc je patiente (et vu que je fais rarement les boutiques je n’avance pas vite dans mes recherches lol), mais si tu partages des articles sur les basiques pour la belle saison je serai intéressée car je ne sais pas comment m’habiller aux beaux jours, le jean restant ma pièce favorite en général…

    Tes menus et courses je trouverais ça chouette de pouvoir te lire à ce sujet, sachant que chez moi aussi la démarche est engagée depuis plusieurs années déjà mais ça fait toujours du bien de lire des choses sur ça et ça peut donner de nouvelles idées 🙂

    1. Bonjour Laurianne!
      Bravo d’avoir résisté à la tentation Camaïeu…. 😉 J’ai commencé cet article sur les basiques mais c’est un peu une usine à gaz, du coup il n’avance pas 😒. Je crois que je vais simplifier et mettre des photos et des liens, ça fera le job 😉, je répondrais aux questions en commentaires!

      Je vais publier mon menu en fin de chaque semaine, je réfléchis encore au format…

      Bonne soirée 😘

  8. J’attendais avec entrain ton nouveau billet… Moi aussi je suis dans la phase « no- buy » je l’avais prévu pour janvier mais j’ai pas tenu mon pari 🙁 , là j’y compte bien le tenir car mon budget et mon compte bancaire est le rouge qui vire au noir lol

    1. Bonjour Jessica, courage! les premiers jours sont les plus difficiles comme dans tout sevrage!
      Il ne faut pas se mettre en danger financièrement sinon il n’y a plus de plaisir! Il n’y a que de la culpabilité… alors sois forte, dis toi que tu peux y arriver, évite les tentations et dans quelques temps quand ton compte sera sorti du rouge (ou du noir 😉) tu pourras de fixer un budget pour cela… et t’y tenir sans problème vu que tu seras habituée 😉 Tout n’es qu’une question de volonté, tu es maître de ton budget….. Courage 😘

  9. je tiens mon no buy cosmétique malgré les sollicitations des sites bio !! pour l’instant je suis en « limit buy » pour les fringues depuis le 1er mai , je me suis fixé un plafond de 200 euros pour le mois, ce qui est beaucoup je le conçois mais vu ce que j’ai dépensé depuis janvier, c’est peu. j’ai pour l’instant dépensé 8 euros en braderie !! et je suis trop contente de mes bottines et de mes spartiates et des bijoux que je suis en train de bidouiller.. j’ai resisté aux appels des sites de vente privée avec des ventes pourtant tentante en fringues et cosméto ! fière d’avoir résisté !
    j’essaye aussi de composer mes tenues en ce moment avec mes derniers achats, ça fait plaisir.
    je fais une braderie le 21 mai et j’espère pouvoir liquider un peu mes stocks ( pourvu qu’il fasse beau !!), j’ai fait aussi du tri dans mes chaussures et dans la cosméto.
    j’attends les ventes privées pour avoir un coup de coeur sur un produit que je compte m’offrir avec ma cagnotte vinted, j’étais partie sur le trench kaki de CDC mais finalmt je sais pas .. à voir.
    affaire çà suivre !

    1. Ecoute, c’est bien d’y aller pas à pas 😂…. comme tu es cosmétiques addict c’est déjà une belle épreuve de te limiter complètement de ce coté là! SE fixer un budget plus strict est aussi une bonne option, je pense que quand je mettrai fin à ma période « sans achat », je procéderai aussi de la sorte pour éviter les tentations! 😘

  10. Bonjour Cindy, bienvenue Cindy 😀

    Ton article a fait mouche. J’achète de moins en moins, tout d’abord parce que récemment séparée, j’ai évidemment beaucoup moins de moyens, toussa toussa, donc c’est une question de survie et de bonne gestion du budget. Sauf que je me suis rendu compte également que cette obligation s’accompagnait au fur et à mesure que le temps passe d’une réelle envie de consommer moins mais mieux.

    Mes achats du mois d’avril se comptent sur les doigts d’une main alors qu’avant mes deux mains n’y suffisaient pas 😀 : ma paire d’escarpins Cosmoparis, une petite blouse d’été qui vient remplacer une vieille que je vais donner. J’ai acheté un sérum à l’AH car le mien était fini. Et basta ! Et je suis fière de moi ! Parfois il m’arrive d’être un peu en manque (dit la fille dingo) mais je gère et trouve toujours à me raisonner.
    Pour les produits de beauté, je me démaquille déjà à l’huile et avec mes petites mimines. Pas besoin d’autre chose ! Et un produit acheté vient en remplacer un autre. Aucun double chez moi.

    En ce qui concerne l’alimentation, j’ai également tout revu. Je n’achète que ce dont j’ai réellement besoin. Je tente de faire les menus, mais je manque d’idées (les tiennes seront les bienvenues) car j’adore les légumes et ma fille à part les épinards et les haricots verts boude tout le reste. Je fais mon propre pain depuis longtemps, mes propres douceurs. J’avance mais je pense que je peux mieux faire. Par contre le syndrome du frigo vide je connais aussi 😀

    Merci pour cet article qui fait écho en moi

      1. Mon appli mais aussi corde à sauter, planche et planche latérale (mais le tout ne me prends pas plus de 15 minutes par jour)…. je me demandais si ça en intéresserait certaines que l’on fasse le challenge de la planche ensemble pour se motiver?!

        1. Mille fois oui poiur moi en tout cas ! J’ai besoin de cette émulation pour mettre la machine en route. J’ai une corde à sauter que j’ai achetée il y a plusieurs mois 😀 Pour l’instant, elle dort dans le garage bien au frais en attendant le jour où je voudrais bien m’en servir.
          Je ne suis pas une sportive dans l’âme, mais alors du tout malgré toute ma bonne volonté.
          Alors moi je dis chiche pour le challenge sport !

    1. Ahhh les escarpins bleus…. moi aussi j’en suis fan! en plus il y a tellement de possibilités de les assortir!!
      Quelle huile utilises-tu pour le démaquillage? coco? olive? je me disais que quand mon démaquillant (Bio beauté by Nuxe) serait vide, je me laisserai bien tentée par une huile aussi… j’avais pensé à l’huile d’avocat (pour le coté nourrissent, toussa) mais je lisais qu’elle se conserve assez mal et développe rapidement une odeur désagréable, du coup ça m’a refroidie…
      Dis donc tu as bien de la chance d’avoir une fille qui kiffe les haricots et les épinards… chez nous tout ce qui est vert c’est beurk (ou « bètt » comme dis le mini) 😨!
      Les menus arrivent dès la fin de cette semaine, j’espère que je pourrai garder une régularité de publication!
      Des bisous ma Belle 😘

      1. Pour me démaquiller, nul besoin de prendre une huile traitante car tu ne t’en sers que pour enlever le maquillage. Elle ne reste pas sur la peau suffisamment de temps pour traiter et en plus, ce n’est pas le but vu qu’elle est sale à cause du maquillage.
        En ce qui me concerne, je prends la jojoba. Elle est fine, ne coûte pas trop cher et nettoie bien. La coco est comédogène, donc j’évite. Je ne l’utilise que pour mes cheveux, mes pieds et mes mains avec le beurre de karité.
        L’huile d’avocat est excellente pour le CDY. Je l’utilise juste pour lui.

        1. Le CDY c’est bien le contour des yeux? il m’a fallu quelques minutes 😂… je pensais à l’avocat car j’ai très vite la peau qui tiraille lorsque je démaquille. Mais je suis ton conseil, je vais plutôt essayer l’huile de jojoba pour le démaquillage! Tu as une boutique à me conseiller pour m’en procurer (bio bien sûr)?

          1. Moi j’aime bien camélia pour le démaquillage mais après plusieurs test d’huile simple et de formule j’avoue que je préfère une formule car plus facile à rincer.. en ce moment je suis sur la AKANE qui sent divininement bon et qui est bio.

          2. J’ai utilisé il y a très longtemps l’huile démaquillante Shu Uemura qui était à l’époque le top en matière de démquillant et qui coutait un bras. Je n’ai pas aimé du tout à cause de la texture huile, alors à voir si l’huile végétale simple va me convenir…il me tarde de tester … quand j’aurai terminé mon démaquillant Nuxe.

          3. Oui le CDY contour des yeux 😀
            Pour mes huiles, je les prends en boutique bio (biocoop, vie claire, etc) ou en para.
            Avant je prenais Aroma-zone mais elles sont bof.

        2. Je valide l’HV de Jojoba elle est parfaite pour tout. Pour démaquiller, remplacer ta crème hydratante, sceller l’hydratation pour mes boucles, j’en ai tout le temps dans mon placard.
          La mienne vient de chez Aroma-zone, le prix est plus que raisonnable mais je pense qu’il existe peut-être mieux en qualité…

  11. J aime beaucoup te lire c est fluide et agréable C est pleins de bonnes réflexions Et c est décidé à partir d aujourd’hui no buy Je vais voir combien de temps je vais tenir surtout que je suis en convalescence donc je passe beaucoup de temps sur les sites de vente

  12. Je suis admirative. J’aimerais avoir cette capacité à planifier, calculer et tout ça! Oui la publication des menus c’est une bonne idée. Moi aussi je suis dans une recherche de désencombrement de la maison et de consommer autrement: de la seconde main de qualité, du fait maison pour le vestimentaire et la déco et pour l’alimentation du bio et du local mais les sirènes de la consommation sont nombreuses: je lutte contre l’appel d’une paire de puma à 90 euros! le point positif c’est que je ne trouve nulle part ma taille

    1. Je suis un peu une barjot du contrôle hein… à calculer, planifier toussa… mais je ne peux pas m’en empêcher!
      Après il ne s’agit pas de vivre recluse dans le Larzac hein… moi aussi y a des pompes à 90 balles qui me lancent des appels de temps à autre 😉. C’est juste bon de se mettre sur pause de temps en temps…. histoire de …reprendre le contrôle 😉
      à bientôt 😘

Nouveau commentaire: