La garde-robe idéale, étape 3: tri & inventaire

garde-robe idéale

 

Garde-robe
Source: Pinterest

Bonjour les Louloutes! Dans les étapes précédentes, nous avons pris conscience que notre garde-robe actuelle était peut-être inadaptée (étape 1) .

Pleines de bonne volonté, nous nous sommes fixées des objectifs  pour nous constituer notre garde-robe idéale (étape 2).

La révolution est en marche!

Maintenant trions! Oui c’est fastidieux. Il faut avoir un peu de temps devant soi. L’objectif est de désencombrer pour ne conserver dans notre garde-robe idéale que ce que l’on va réellement porter. Statistiquement, nous portons 20% de nos vêtements 80% du temps.
Bon allez on respire un bon coup, on se munit d’un petit sac en papier pour s’hyper ventiler au cas où. On se détend. Tutto va benissimo…

 

ON SORT TOUT!

On fait de la place sur son lit. Puis on sort l’ensemble des  vêtements de sa garde-robe actuelle de son armoire.
Commencez par virer sans pitié tous les vêtements qui ne sont plus à votre taille. On ne garde pas les vêtements trop petits. Et ceux trop grands non plus. Si vous n’êtes pas sûres, prenez quelques instants pour essayer. Ce sera du temps de gagné plus tard.

On élimine sans pitié les vêtements boulochés, tachés, troués, informes, délavés, démodés. Sans pitié j’ai dis. Même s’il s’agit du pull à tête de cerf offert par Tata Josette pour Noël 1989. Un vêtement abimé, ça fait négligé et ça flinguera n’importe quelle tenue.

FAIRE 3 PILES

Ensuite je prend chaque pièce en main. Je prévois 3 piles:

  • Pile n°1: les vêtements que j’aime porter et qui me vont avec certitude. Cela représente rarement plus d’1/3 du total.

Pour les autres pièces, je me demande quand j’ai porté le vêtement pour la dernière fois:

  • Pile n°2 si moins de 2 ans
  • Pile n°3 si plus de 2 ans

 

Je reprends ma 2ème pile et je me pose les questions suivantes pour chaque vêtement:

  • porter ce vêtement me fait-il plaisir? Il n’y que 2 réponses possibles: Oui ou Non. Toutes les autres réponses (avec 2 kg en moins, c’est un cadeau, c’était une bonne affaire…) ne sont pas recevables. Oui: pile 1, Non: pile 3.
  • si oui, pourquoi je ne l’ai pas porté depuis si longtemps? (c’est peut-être une question d’occasion qui a manqué, pour une robe de soirée ou une robe de cérémonie par exemple).
  • est-ce que j’ai encore envie de le porter? Oui? pile 1 Non: pile 3

Je vire aussi les doublons et triplons (sauf s’il s’agit de basiques et que j’ai volontairement acheté le même modèle  en plusieurs exemplaires parce que c’est un intemporel). Je n’ai pas besoin de 3 shorts jaunes dans ma garde-robe par exemple.

Puis je vais chercher un sac en plastique. Je dépose la 3ème pile de vêtements dans le sac. Je referme. Je pose un cadenas. Je fais mes adieux à ce sac et je jette le sac par dessus bord. Non je rigole. Il y a des solutions plus clean pour ce débarrasser de tout ça. Voir plus bas.

Petit rappel important, assurez-vous que dans la pile n°1 vous ne gardiez que les pièces qui vous vont VRAIMENT, qui sont adaptées à votre silhouette, que vous jugez confortables et portables (bye-bye les pulls qui grattent, les jupes qui remontent et les chaussures qui font mal).

En un mot, gardez ce que vous aurez plaisir à porter. N’oubliez pas le principe n’est pas de se constituer une garde-robe, vous en avez déjà une. L’objectif est de se constituer THE garde-robe idéale.
Faites taire la petite voix du « au cas où » et du « on ne sais jamais » et aussi du « c’est un cadeau » et du « je vais faire régime et je pourrai à nouveau le porter ». Parce que ce ne sont pas ces petites voix qui viennent vous aider chaque matin quand vous êtes face à vos piles débordantes de vêtements. Alors shut up les petites voix culpabilisantes! Ne cédez pas non plus à la tentation de garder ces vêtements pour les porter à la maison. Comme le souligne Marie Kondo, l’ayatollah du tri et du rangement:  ce que l’on porte à la maison influe l’image de soi. Et donc, ce qui n’est pas digne d’être porté à l’extérieur ne mérite pas non plus d’être porté à l’intérieur.

Tout ceci s’applique également aux ceintures, chaussures, vestes, manteaux, sacs et autres accessoires qui font partie intégrante de la garde-robe.

N’oubliez pas le slogan du jour: Less is more!

 

CE QUE JE NE GARDE PAS

Que faire des vêtements que je ne garde pas?

  • Est-ce que cela peut faire le bonheur d’une amie, d’une membre de la famille? Je ne donne que des vêtements en très bon état.
  • Est-ce que c’est un vêtement que je peux éventuellement revendre lors d’une bourse au vêtements ou d’un vide-dressing, sur des sites spécialisées, ou sur Leboncoin? Edit: J’ai découvert il y a peu un site vraiment super pour vendre ses vêtements d’occasion et ça marche très fort! C’est vinted.fr. Je vous invite à aller visiter mon dressing de vêtements d’occasion à vendre si ça peut vous intéresser! C’est ici
  • Le cas échéant, le vêtement est-il en bon état? Si oui je peux le donner à une oeuvre caritative. Sinon, je jette. Je dis je jette ou poubelle mais c’est pas vraiment le cas car les vêtements abimés peuvent être recyclés très facilement. On s’en sert entre autre pour fabriquer des matériaux isolant. Donc ne les mettez pas à la poubelle mais plutôt au container à vêtements.

Pour certaines, ce tri dans la garde-robe est très difficile. Dans ce cas, vous pouvez demander à une amie fiable et de bon goût de venir vous conseiller. Peut-être aussi vous faudra-t’il vous y reprendre à plusieurs fois pour un désencombrement progressif. Tenez bon. On ne lâche rien!

 

L’INVENTAIRE
Une fois ce tri dans votre garde-robe effectué, faire un inventaire par catégorie:

  • Hauts: 1 Chemise blanche, 1 Chemise imprimée, 1 débardeur noir dos nageur, 1 t-shirt blanc, 1 bustier ….
  • Pantalons: 1 jean boyfriend, 1 jean slim noir, 1 pantalon à pinces noir
  • Jupes: 1 jupe en cuir camel, 1 jupe droite noir, 1 jupe patineuse noire
  • Robe: 1 robe noire,
  • Vestes … et ainsi de suite.

Cela  vous permettra de faire un état des lieux de ce qui sera la base de votre nouvelle garde-robe. Cette liste vous sera bien utile pour compléter votre garde-robe idéale. (Lire ici.)

Perso j’utilise une application assez utile qui s’appelle Stylebook et qui permet de lister tous les vêtements que l’on a puis de créer des looks avec et ainsi de s’en souvenir. Je vous en parlerai plus en détail ultérieurement.

Et vous alors? vous l’avez fait ce tri? De combien de kilo de vêtements vous êtes-vous délestées? Qu’en avez-vous fait? Que pensez-vous de ce qu’il reste dans votre garde-robe?

Si cette série d’articles (se créer la garde-robe idéale) vous intéresse, abonnez-vous à mon blog pour être informée des prochains articles. Pour ceci, laissez un commentaire ci-dessous et cochez la case « Prévenez-moi de tous les nouveaux articles par mail ». C’est juste là en dessous:

7 comments on “La garde-robe idéale, étape 3: tri & inventaire

    1. Bonjour! J’aime bien les bodies mais pas forcément à fines bretelles. J’aime les bodies à col montant, à col danseuse en dentelles et j’en ai un très beau avec un décolleté drapé de chez H&M. Comment portes-tu tes bodies à bretelles fines? De manière générale je ne suis pas fan des fines bretelles sur les top parce qu’elles sont très connotées sous-vêtements, mais avec des exemples peut-être que je me laisserai convaincre 😉

  1. Tout à fait Cindy, je me fais les mêmes remarques que toi pour la montée en gamme, aussi pour ma part j’achète un peu partout, je mixe…De temps en temps j’investis dans une belle pièce mais j’achète aussi dans les enseignes courantes type Camaïeu, ETAM… En fait je fonctionne au coup de coeur, j’ai aussi constaté que certaines pièces de chez Camaieu tiennent très bien le temps bizarrement (vu le prix consacré….). Mais comme j’ai beaucoup d’affaires, je les use moins (mathématique). Les gardes robes capsules type 3 pantalons, 3 robes: très bien mais en 3 mois combien de lavages? (je met un vêtement deux jours maxi car je prends les transports en commun, assez salissant).J’aime bien garder mes affaires car je m’y attache. Tout virer au bout d’une saison me rendrait malheureuse je pense . C’est une autre organisation en fait.
    Ce qui m’énerve le plus ce sont les marques « haut de gamme » qui utilisent du polyester, alors là quelle hérésie! autant aller à zara à ce compte là.
    Tu vois je mets des jeans « bas de gamme » (ETAM souvent) et aucun n’a craqué à ce jour! 50 E le jean maxi!
    Bon après le style dans les grandes enseignes type Camaieu c’est du basique banal.
    En ce moment je regarde les produits du « comptoir des cotonniers » le style me plait, quoique très classique, mais je m’interroge sur la qualité. Parce que mettre 110 E dans un chino je veut bien, mais il faut qu’il tienne le coup et qu’il aie un vrai plus question coupe, confort…

  2. je fais le tri à chaque changement de saison, je vire ce qui est usé ou hors d’usage, ensuite je réfléchis. Si la pièce n’est plus mettable au travail mais encore portable à la maison, j’ai un coin de la penderie pour les affaires « maison ».S’il s’agit d’une erreur d’achat (assez rare) et si c’est en bon état je met de côté pour donner. Sinon hop déchetterie (où il y a des bennes de récupération).
    J’ai aussi des affaires dites de plage, vêtements importables en ville à mon sens (mini shorts,mini jupes sarouels et autres vêtements du midi…) celles là sont à part aussi. ça sent les vacances!

    En fait j’ai deux armoires
    une pour les affaires « de travail »
    une autre pour le reste (vêtements de we, de vacances, de sport, maison)

    j’ai un style assez rock and roll en réalité, mais importable au travail où je me déguise en dame de mon âge (54). D’où la séparation très nette. J’ai donc deux styles d’affaires.Parfois je mixe un peu les deux (ex un legging en cuir avec un cashmere) mais la cloison est quand même assez étanche.

    Grace à ce tri rigoureux bi saisonnier j’ai toujours réussi à tout caser dans mes armoires!

    Aussi j’applique quand je peux la règle du « 1 entré, 1 sorti » (oui je travaille dans la gestion…).De toutes façons avec l’usure des vêtements (qui sont de plus en plus fragiles je trouve, quelque soit la marque et le prix investi…) on est obligée de jeter car je trouve que rien ne fait plus négligé que des vêtements usés, défraichis. Donc ceux là je les porte encore à la maison, si je les adorais, sinon à la benne.

    1. Lunapark, tout ça m’a déjà l’air bien organisé!
      Pour la qualité des vêtements, tu as malheureusement raison. La qualité des vêtements est en chute libre et la qualité de l’assemblage également. Il y a quelques temps j’ai un de mes jean brut préféré, un skinny Tommy Hilfiger que j’adorais, qui a littéralement craqué au niveau du fessier! Heureusement que j’étais à la maison quand c’est arrivé 😉 . Pourtant du denim, c’est sensé être solide! Je ne parle pas des boutons qui ne tiennent plus sur les vêtements ou des coutures qui s’effilochent après 3 lavages…
      Je suis montée en gamme, mais là encore la qualité n’est pas toujours à la hauteur du prix! J’aime beaucoup Zadig & Voltaire par exemple. C’est un style de vêtements qui me correspond à 100%. Un peu rockeuse dans l’âme! Mais alors la qualité laisse vraiment à désirer -:(
      J’ai publié il y a quelques jours une video assez parlante sur ce problème, sur ma page Facebook.

Laisser un commentaire: